Une histoire de terroir

ous avons la chance de pouvoir cultiver une proportion de jolis terroirs de coteaux classés en Lieux-Dits (équivalents de Premiers Crus en Bourgogne) et Grands Crus. L’ensemble de ses terroirs sont situés sur les communes d’Ammerschwihr, Katzenthal et Kientzheim, dans une zone essentiellement granitique avec de fortes pentes.

Des Communes ...

Ammerschwihr

Mon grand père, Eugène Binner élaborait son Côtes d’Ammerschwihr avec l’ensemble des cépages et parcelles de coteaux non classés Grand Cru Kaefferkopf ou Lieu-Dit Sonnenberg. Le domaine possède aujourd’hui encore plusieurs parcelles en bordure directe avec le Grand Cru Kaefferkopf qui permettent d’élaborer notre traditionnelle cuvée Côtes d’Ammerschwihr. En complément des cépages classiques du Kaefferkopf (Gewurztraminer, Riesling, Muscat), nous y avons également plantés des  Pinot Gris et Auxerrois, cépages précoces et adaptés aux parcelles plus tardives entrant dans cette cuvée (versants Nors et Ouest, proches des forêts). Il en résulte un vin complexe, salin, et d’une grande fraîcheur en bouche, du fait de ses terroirs plus frais. Une aubaine en ces temps de réchauffement climatique!

Katzenthal, la "vallée des chats"

La commune de Katzenthal est nichée dans une coquette vallée, peu profonde, car rapidement fermée par les contreforts vosgiens. Ses coteaux exposés plein Sud donnent naissance à 2 grands terroirs :

  • en début de vallée, le Grand Cru Wineck Schlossberg
  • en fond de vallée, le lieu-dit Hinterberg (littéralement: « à l’arrière de la Montagne »).

Une trame gustative des vins du Hinterberg est très caractéristique:

La roche-mère de Granite à deux micas et ses sols sableux superficiels donnent des vins aériens, marquée par une finesse et une élégance incomparable. La situation géo-climatique particulière du lieu créé un effet « cocon », où le climat est protégé des vents dominants, où les contrastes thermiques n’existent guère. Vous l’aurez compris, les vins issus du Hinterberg seront fortement liés à la climatologie du millésime: les années froides donneront des vins vifs et tendus, du fait d’un froid stocké en fond de vallée, tandis que les années chaudes offriront des vins riches, amples et gras.

Kaysersberg, la "Montagne de l’Empereur"

En 2005, nous avons eu la chance d’obtenir 1.5 ha de vignes en location sur la commune de Kayserberg (élu village préféré des français en 2017!). Complantée de divers cépages – Auxerrois, Pinot Gris, Pinot Blanc et quelques autres par ci par là -, cette parcelle avoisinant le Grand Cru Schlossberg, connu pour sa géologie ingrate de granites pauvres, sableux, établis en petites terrasses de murs en pierres sèches, bénéficie d’un terroir magique ! Nichée un peu plus profond dans la vallée, avec une exposition Sud/Sud-ouest en forte pente, les vieilles vignes qui y sont plantées donnent tout naturellement des rendements très faibles, bien en deçà de ceux autorisés.

Cette situation en fond de vallée, balayée par les vents frais venus des Vosges, combinée à un ensoleillement propice, permet aux raisins de doucement mûrir et conserver de belles acidités, indispensables à l’élaboration d’une grande bulle !
C’est ainsi qu’est né notre Crémant KB, bulles emblématiques du domaine qu’on ne se lasse pas d’ouvrir en toute occasion festive, ou même pour un bon repas en famille ou entre copains.

Dans notre charmant village d’Ammerschwihr, nous cultivons également quelques vignes en contrebas des coteaux, situées aux alentours du domaine et… juste en face. Chaque jour, nous pouvons profiter de la beauté des vignes au réveil, lorsque le soleil se lève doucement entre les montagnes. Avoir ses vignes sous sa fenêtre apporte encore le bonheur de pouvoir suivre quotidiennement son cycle de croissance.
Les rieslings cultivés et bichonnés depuis de nombreuses années par Joseph, permettent d’obtenir notre cuvée « Salon des bains », traduction deBadstub, nom de la parcelle que vous pouviez autrefois trouver sur notre étiquette sous « Vignoble d’Ammerschwihr »puis de nombreuses années par Joseph, permettent d’obtenir notre cuvée « Salon des bains », traduction de Badstub, nom de la parcelle que vous pouviez autrefois trouver sur notre étiquette !

La relève assurée

ependant, Christian a fait le choix en 2016 de réduire la superficie du vignoble, conscient qu’à force de vouloir « trop faire », on risque d’en oublier de « bien faire ». Dans le but de se recentrer sur le soin accordé à chaque tâche au fil des saisons et de prendre davantage le temps de faire soi-même (cueillettes de plantes, passage des préparas biodynamiques, travaux saisonniers et réparations,…), que ce soit dans les vignes ou en cave, la décision a été prise de se séparer de cette jolie parcelle, qui reste cependant entre de très bonnes mains, car c’est le jeune vigneron qui vient de s’installer, en biodynamie, avec traction animale et vinification naturelle, qui assure la relève. C’est donc à La Grange de l’Oncle Charles que l’on pourra déguster les prochaines cuvées des raisins de la parcelle Am Hohlenweg de Kaysersberg…

... et des Lieux-dits

Hinterberg (A l'arrière de la montagne)

Sur le coteau exposé Sud de la commune de Katzenthal, nous cultivons 1.5 ha de vignoble d’un seul tenant, situé dans le prolongement géologique du Grand Cru Wineck Schlossberg. Celui-ci se compose de:

  • vieilles vignes d’Auxerrois (Pinot Blanc), sur pente très élevée (50%),
  • vieilles vignes de Riesling, en hauteur sur le plateau,
  • jeunes vignes de Pinot Gris, complantées (def: la complantation, c’est cultiver différents cépages dans la même parcelle. A ne pas confondre avec l’assemblage qui concerne les jus) d’une foule de vieilles sélections de Pinot Gris (petits grains, grappes lâches…), de Pinot Beurot (vieille souche de Pinot Gris existant encore en Bourgogne du Nord), de Pinot Blanc et Pinot Auxerrois…. plantés en terrasses*.
  • jeunes vignes en Pinot Noir, complantée de diverses sélections de Pinot Noir fins et droits, d’origine alsacienne et bourguignonne, situées sur le versant Ouest du coteaux, moins solaire, afin d’obtenir des maturités lentes des tanins et de la couleur, sans excès de sucres.

Pour lutter contre les oiseaux prédateurs, prêts à venir cueillir les raisins avant nos vendangeurs, nous avons pris soin d’installer des filets protecteurs. Hinterberg offre un environnement unique en Alsace, car ce terroir bénéficie d’une merveilleuse biodiversité avoisinante. Forêts, prairie, apiculture, élevage équin et ovin apportent une sérénité et un calme d’une grande qualité vibratoire. Bref, on s’y sent bien!

*En agriculture, la culture en terrasses consiste à cultiver sur des terrains aménagés en terrasses ou planches horizontales étagées et soutenues par des murets de pierres ou par des levées de terre. ) aménagées par nos soins en 2002 et exposée plein Sud.

Hinterburg ("derrière le bourg")

En 2001, suite à un échange avec un autre viticulteur, nous avons récupéré un ensemble de vignes à Katzenthal, petite commune viticole voisine à la nôtre. Sur ce terroir réputé, selon les anciens, comme le meilleur du village, de vieilles vignes de Muscat sont plantées sur une pente très élevée (de 60 à 70%), sur un terroir de Granite très lourd et très profond, exposée Sud Est. Il se prête magnifiquement pour l’élaboration de Vendanges Tardives et Sélection de Grains Nobles, d’une grande élégance et fraîcheur.

Les Grands Crus

Le Kaefferkopf, c’est une sélection minutieuse des meilleurs terroirs de coteaux établis sur la Commune d’Ammerschwihr, tous exposés Sud – Sud/Est. On y retrouve une grande diversité d’expositions solaires, de pentes et de sols.

Le Kaefferkopf, ou Tête de Scarabée, ce sont 6 collines qui entourent le village, dont les meilleurs coteaux, tels les yeux d’un scarabée, sont classés dans le Grand Cru. Ce qui probablement a donné le nom à notre Grand Cru… à moins que ce ne soit dû à ces magnifiques scarabées vert-bleu que l’on recroise de plus en plus dans ce terroir, maintenant que les désherbants et autres pesticides sont de moins en moins présents, notre commune étant parmi les plus « bio » d’Alsace!

Ce terroir a enfin rejoint en l’année 2007 la noble appellation Alsace Grand Cru pour devenir le 51ème Grand Cru d’Alsace. Seule ombre au tableau, l’INAO (Institut des Appellations d’Origine) n’a pas accepté de garder le cépage Muscat, fleuron de notre Domaine, dans les cépages autorisés en vinification pure dans ce nouveau Grand Cru, faute de vignerons le revendiquant (normal, nous sommes les seuls, c’est notre monopole).

L’une des plus belles réussites de notre Domaine n’aura donc pas droit à ses lettres de noblesse, le Muscat Grand Cru Kaefferkopf n’existera plus. Aujourd’hui, nous renouons avec la tradition qui fait de ce Grand Cru une exception alsacienne (avec l’Altenberg de Bergheim): assembler les divers cépages qui y sont plantés ou complantés pour élaborer un seul et unique Grand Vin. Nos vieilles vignes de Muscat entrent donc dans la composition de notre cuvée l’Originel du Grand Cru Kaefferkopf, récoltés, pressés et élevés avec nos Gewurztraminer et Riesling.

Le Grand Cru Kaefferkopf, ce sont des étiquettes de vins datant de 1328, et aujourd’hui encore un des terroirs les plus connus d’Alsace, et en tous les cas, produisant les plus grands volumes de Grand Cru d’Alsace, du fait de sa grande superficie, mais aussi de sa forte notoriété. Là où dans bon nombre d’autres Grands Crus, les vignerons préfèrent y déclasser les vins qui en sont issus, pour des questions de facilité de production (le cahier des charges des AOC Grand Cru est très restrictif) ou de rapidité de vente, dans le Kaefferkopf, chaque parcelle est revendiquée et commercialisée sous ses lettres de noblesse!

En 2004, une belle parcelle plantée de veilles vignes de Riesling s’est libérée sur le fameux Grand Cru Schlossberg, ce terroir dont la renommée n’est plus à faire et… que je vois depuis tout gamin tous les matins quand je me lève. Un terroir de granite pauvre, exclusivement établi en petites terrasses avec murs en pierres sèches, exposé plein Sud à la sortie de la Vallée de Kaysersberg. Un terroir magique, donnant en 2004 notre première cuvée deRiesling sec, vin de toute finesse, récolté à maturité en novembre. Les vins de ce terroir étant destinés à la garde, nous les avons laissé un premier temps vieillir en cave, attendant patiemment de pouvoir vous les partager. Ce terroir nous permet également de réaliser, lors des millésimes propices, de délicieuses vendanges tardives appréciées de nos clients fins gourmets. Vous pouvez à présent les retrouver dans la gamme actuellement commercialisée.

Schlossberg, de part sa situation unique, est balayé par des vents froids venus des montagnes vosgiennes la nuit, alors que le jour, en été, ce terroir plein Sud est un des plus chauds du secteur. Ce contraste thermique donne naissance à cette austérité qu’offrent les vins du Schlossberg dans leur jeunesse. Alliée à la finesse de la texture, du fait de terroirs sableux pauvres et superficiels, les vins du Grand Cru Schlossberg sont uniques, et méritent la place de premier Grand Cru historiquement classé en Alsace!

Située dans le prolongement du Kaefferkopf, ce Grand Cru en coteau – entre 280 et 400 m d’altitude – est orienté Sud et Sud-Est et développe un beau vignoble de 27,40 ha sur les bans de Katzenthal et d’Ammerschwihr. Notre parcelle est plantée de Vieilles Vignes de Riesling, sur une pente de 65%, exposée plein sud, sur terroir de granite très pauvre et caillouteux avec roche peu profonde.
Les sols de granite à deux micas de Turckheim du Wineck-Schlossberg sont fortement désagrégés, semblables à leurs voisins Grands Crus Sommerberg à Niedermorschwihr et Brand à Turckheim. La situation de Katzenthal au fond d’un vallon fermé sur trois côtés et abrité des vents dominants amène un microclimat particulièrement favorable, donnant des conditions optimales à la production de vins exceptionnels. Ces éléments climatiques marquent la grande différence entre le Wineck-Schlossberg et le Schlossberg, situé en plein « courant d’air » entre la plaine d’Alsace et les massifs vosgiens, comme indiqué ci-contre.
Mais le Wineck-Schlossberg, c’est d’abord le terroir du roi des vins alsaciens: le Riesling, cépage fétiche du Domaine (40% de notre production), y développe toutes ses qualités et les Vieilles Vignes que nous exploitons nous donnent le meilleur de cet excellent cépage.

Les vins du Wineck-Schlossberg sont dotés d’une acidité douce et vibrante, douce et sensuelle, ce qui donne à ses vins une longueur suave et élégante d’une grande classe!

Un peu d'histoire... pour les curieux !

Si le nom de Schlossberg apparaît pour la première fois dans des documents de 1706, c’est il y a plus de 700 ans, en 1264, qu’on trouve la première trace écrite du vin de Katzenthal. Le plan du finage d’Ingersheim et de Katzenthal, dressé en 1760 montre autour du château du Wineck une vaste superficie de vignes, le « Schlossberg », dont les mentions se multiplient depuis la fin du 18ème siècle et témoignent de son renom. La réputation de ces coteaux est telle qu’ils se retrouvent souvent comme l’illustration type du vignoble alsacien, de Hansi (le clocher dans les vignes en 1929) aux encyclopédies (le Million de 1970, Découvrir la France de 1972) et aux manuels scolaires de géographie. Le château du Wineck domine le vignoble de Katzenthal.

Depuis le 12ème siècle : il est le seul château d’Alsace entièrement entouré de vignes.

Les ruines de l’ancienne forteresse se dressent telle une sentinelle protectrice du grand cru qui s’étale à ses pieds. Son nom souligne la pérennité d’un lieu consacré à la culture de la vigne depuis les temps le plus reculés, Wineck signifie « coin du vin ». Mais ce vestige de gloire des siècles passés évoque aussi l’étroite relation qui existait entre la puissance des maîtres du monde et la possession des meilleurs vignobles.

La légende veut que le Wineck ait été, à l’aube du Moyen Age, le repaire d’un baron franc appelé Kaze qui aurait transmit son nom à la petite vallée de Katzenthal, « la vallée des chats ». On pourrait aussi imaginer que dans cette dénomination se cache le gros matou que l’Abbé Braun, dans ses « Légendes du Florival », voit roder autour du Kitterlé et dans lequel il se plaît à deviner l’esprit malicieux de la cave. Guebwiller n’est pas très loin pour un génie des montagnes et l’esprit du vin voyageait allègrement dans l’Alsace d’autrefois.

La première trace écrite des vins de Katzenthal apparaît au XIII siècle. En 1264, un certain Werner Von Hattstatt offre au couvent d’Unterlinden de Colmar du vin du « Cuttental ». A partir de cette époque le vignoble du Schlossberg apparaît indissociable des chevaliers qui détiennent le château du Wineck, d’abord les comtes de Ferrette, puis les ducs de Habsbourg et les Rathsamhausen, tous plus ou moins inféodés aux évêques de Bâle ou de Strasbourg. Aujourd’hui, la ruine féodale fait l’orgueil des vignerons de Katzenthal. Fiers de posséder le seul grand cru de la région avec un château au milieu des vignes, ils ont installé dans le fossé creusé dans le roc une vinothèque destinée à conserver vivante la mémoire des meilleurs millésimes.