nouvelle-cave-juillet-2014

« Engagé pleinement dans une agriculture saine, en biodynamie, j’ai décidé de me lancer dans un projet fou de construction d’un chai bioclimatique. Inspiré par la visite de plusieurs autres chais construits avec sensibilité, je me suis tourné vers plusieurs entreprises locales pour démarrer mon chantier : cinq années d’études et de travaux qui ont permis, dès 2012, de commencer à vinifier nos vins dans une magnifique cave bioclimatique imaginée par l’architecte Mathieu Winter, de Geishouse . Un bâtiment qui aurait, selon notre géobiologue local, un taux vibratoire digne d’un monastère ou d’une église !  »  – Christian

Au delà des chiffres, j’ai choisi le respect des lois de construction bioclimatique (nombre d’or, formes organiques propices à la bonne circulation des énergies, respect des polarités naturelles du bois et des pierres lors du montage de ces matériaux,…) pour favoriser au maximum le bien-être et l’harmonie des vins et des personnes actives au chai ! Un résultat étonnant et encourageant : plus motivés encore, le vigneron, sa famille et l’ensemble du personnel du domaine se sont investis durant cinq ans pour mener à bien ce projet.
Un défi réussi ! Depuis que les vins évoluent dans cette atmosphère sereine, les déviances microbiennes se font beaucoup plus rares. Une forme de sérénité est apparue dans ce lieu. Il est fait bon travailler, et nos amies les levures s’y sentent manifestement beaucoup mieux! Les caractéristiques thermiques du bâtiment permettent de « laisser le temps au temps », offrant aux vins la liberté d’évoluer à leur rythme ! Cette cave nous permet d’élever à présent nos vins plusieurs années, pour certains 2 à 4 ans. Les vins ont ainsi gagné en stabilité microbiologique et oxydo-réductive.

Notre cave bioclimatique, c’est d’abord:

5 tonnes de pierres de base, de 2 m de profondeur ;

2000 tonnes de pierres de grès des Vosges de la carrière Champenay, dite la pierre des princes, une des plus résistante de la région ;

80 semi-remorques ont défilé durant deux hivers pour l'acheminement des pierres ;

Environ 340 m3 de bois que nous avons coupés hors sève, en lune descendante ;

118 pins Douglas majoritairement centenaires issus des forêts de Kaysersberg, Kientzenheim et Fréland ;

3 magnifiques chênes de la forêt d'Ammerschwihr pour les poteaux extérieurs de la charpente ;

3 poteaux intérieurs, supportant la charge de l'ensemble de la toiture ;

Une conception unique, véritable casse-tête pour le bureau d'ingénierie bois et béton...

Ce n'est pas tout ! Il faut compter encore les... :

100m3 de bois de charpente posée, en massif, sans lamellé-collé ;

250 tonnes de terre végétale réparties sur 500m² de toiture ;

40 m3 de roseaux Miscanthus d'Ingersheim, de la chaux Boehm de Dahlenheim et du sable de grès du fond de fouille de la cave pour le torchis isolant de l'ossature bois ;

780 m3 de béton et 22 tonnes d'armatures métalliques pour l'ensemble de la structure béton ;

De heures et des heures de réflexion, de discussions et de mise en oeuvre, ainsi qu'une belle équipe dynamique et jamais démotivée ...

" Chai ouvert !"

Souvenirs d'une mémorable journée d'inauguration

La nouvelle cave reflète parfaitement l’énergie consacrée par toute l’équipe à ce projet. Après cinq années de travaux, nous avons réuni l’ensemble des bâtisseurs, partenaires, amis vignerons et fidèles clients pour dignement célébrer son inauguration en juin 2015 ! C’est avec joie et fierté que nous avons ouvert les portes au public pour faire découvrir ce lieu de vinification entièrement naturel. Dès les trois premiers millésimes vinifiés dans le bâtiment, nous avons pu noter une meilleure capacité de fermentation des jus et moins de soucis de vinification et d’élevage. Depuis, toutes nos cuvées bénéficient de ce cadre idyllique pour développer leurs arômes et leur caractère tout au long de la maturation.