Vignerons & bouilleurs de crus de père en fils

... depuis 1770 !

D’après nos recherches, la famille Binner aurait exploité des vignobles dans le Bas-Rhin, avant de s’installer à Ammerschwihr en 1770. Lorsque le village est totalement détruit durant la guerre de 39-45, Eugène Binner, arrière-grand-père de Christian, avait pris soin de mettre en bouteilles ses vins et développer une clientèle directe avant que tout ne s’écroule. Ce savoir-faire, réservé à l’époque à peu de vignerons – la majorité vendant aux négociants locaux – lui a permis de remettre le domaine sur pieds après les fracas de la Seconde Guerre Mondiale, en construisant de nouvelles caves souterraines en dehors du village.

Alors que son fils Joseph reprend la main sur le domaine, suite à son mariage avec Monique, la chimie fait son apparition dans l’agriculture et l’œnologie. Comme tout jeune homme des années 50, Joseph accueille avec joie le confort de la mécanisation… puis réalise que « productivisme » ne rime pas forcément avec « qualité ». Authentique vigneron, il ne cesse alors de labourer ses vignes, veille à traiter la vigne avec les produits comme la bouillie bordelaise, aujourd’hui certifiés bios, ou « fumer » ses vignes avec du fumier de paysans locaux… Bref, malgré les nouvelles technologies, l’esprit paysan demeure présent au domaine et se transmet encore aux enfants. Sans pourtant jamais avoir revendiqué cet esprit « bio avant l’heure », préférant prôner une viticulture « normale », Joseph était déjà considéré comme marginal par ses contemporains…

 

L’héritage familial se poursuit dans les années 2000, lorsque le fils Christian s’installe au Domaine. Sous l’impulsion de ce dernier, les vins Binner entament une nouvelle vie : ajout de 4 ha de vignes en coteaux, achat de parcelles de Grands Crus, passage à une culture bio certifiée et premiers pas en biodynamie ! Le design se modernise, l’équipe se renforce avec l’arrivée de Julie et Philippe, le matériel se renouvèle et de nouvelles cuvées pointent le bout de leur nez… Inspiré par deux générations de vignerons bâtisseurs, Christian continue sa lancée avec un projet de construction d’un chai en adéquation avec ses propres valeurs : bioclimatique, énergétiquement passif, et favorisant l’épanouissement des êtres qui y vivent (les vins) et y travaillent (l’équipe du Domaine) !

Mais… « La vie n’est pas un long fleuve tranquille, plutôt faite de bouleversements, tant inattendus que profonds, tant douloureux que libérateurs de nouvelles énergies… »

En 2013, Audrey et Christian se séparent, signe qu’une page se tourne. Un chamboulement pour le domaine qui s’est nettement renforcé au travers de cet union. La belle communauté qui s’est activée à défendre les valeurs de la maison (famille, employés, stagiaires, apprentis, wwoofeurs, clients et passionnées) et partager les vins dans le monde, a permis de rebondir et entamer une nouvelle route, en gardant de beaux souvenirs de cet intense chapitre.

« La passion, le sérieux, le bon sens paysan, l’instinct de famille et de la transmission transgénérationnelle a spontanément agi pour que tous les acquis, obtenus à la sueurs de nos fronts, et de celui des nombreuses précédentes générations, soient préservés. »

En pleine remise en question, Christian semble faire le même constat que son père à l’époque du développement de la chimie en agriculture : à force de productivisme, n’oublie-t-on pas l’essentiel?
Tout comme l’homme fait face à des bouleversements familiaux, les vignes demandent attention pour pouvoir faire face aux changements climatiques qui sont là. Un vigneron consciencieux doit rester présent, à leur écoute. Ne jamais se reposer sur ses acquis et, comme tout être humain heureux et consciencieux, imaginer chaque jour des meilleurs lendemains…

En 2016, Christian entame une nouvelle ère de sa vie : guidé par une idée de décroissance, il décide de céder une majorité des vignes en location, pour se consacrer à celles de son héritage, les coteaux et les grands crus. Bien gardés dans leur nouvelle cave, les vins sont désormais libres d’évoluer pendant 1 à 3 années selon leur rythme. Au vigneron et son équipe d’accepter d’en faire moins, mais mieux, tout en gardant un œil bienveillant, prêt à intervenir si besoin. Moins de surface pour plus de précision: une philosophie qui implique de s’investir pleinement dans chaque geste, chaque décision, et que l’équipe s’est dit prête à suivre, fidèle aux valeurs qu’elle a choisi de défendre.

Dans la foulée, suivant cet état d’esprit, Christian met sur pied le projet des Vins Pirouettes et devient accompagnateur des vignerons nature qui égayent petit à petit le terroir alsacien: aux côtés de Pierre et Xavier, deux œnologues hors du commun, il les conseils tant à la vigne qu’en cave, selon son savoir-faire et expérience, avant de les guider dans la distribution des vins avec l’aide de Vanessa, commerciale indépendante pleine de ressources.

Plus engagé que jamais, Christian préside également l’Association des Vins Libre d’Alsace, qui organise le désormais renommé Salon des Vins Libres tous les 2 ans, et plus récemment, le Summer Fascht du 16 juillet 2017, où les 22 vignerons nature d’Alsace se sont réunis pour une journée atypique mêlant dégustations, partage et émotions. Une fête d’été au succès encourageant qui présage de nombreux autres rendez-vous à ne plus manquer, et dont les témoignages peuvent bien faire douter les esprits les plus sceptiques: le vin nature n’est pas une mode, c’est une philosophie de vie que chacun est libre de fuir ou de suivre !

Le domaine Christian Binner, aujourd'hui c'est:

_GTO4490
  • Une philosophie -Basée sur une baisse sérieuse des rendements (globalement de 40% en moins par rapport à la moyenne du vignoble alsacien), notre stratégie vise à élaborer des vins de qualité, en respectant l’environnement dont ils sont issus. Se passer d’herbicides et d’engrais chimiques nous semble indispensable pour préserver la santé des vignes et la qualité du raisin sur le long terme. L’hiver, nous effectuons les travaux de labours et adoptons la taille des ceps de manière à préserver leur longévité, renforcer leur résistante, et assurer une belle récolte. L’été, nous accompagnons la vigne dans sa croissance et appliquons des traitements contre les maladies et ravageurs en suivant les principes de l’agriculture biologique et biodynamique. Les vendanges démarrent généralement fin septembre et peuvent s’étendre jusqu’en novembre, selon le temps nécessaire pour atteindre une maturité optimale. Nous récoltons, toujours à la main, en prenant soin de trier et ne garder que les raisins sains et parfaitement mûrs.
Les villages
  • Un Vignoble – Une grande majorité de vignes en coteaux, une communale Côtes d’Ammerschwihr, des lieux-dits Hinterberg, Hinterburg et Sonnenberg et trois Grands Crus des plus reconnus, Kaefferkopf, Schlossberg et Wineck-Schlossberg. Le fait d’avoir une large majorité de vignes en coteaux, dans des terroirs historiques où la vigne était cultivée depuis toujours, permet de garantir une régularité de qualité et de quantité. Les années « maigre » que nous traversons depuis quelques années, conjuguées probablement aux méfaits du réchauffement climatique, nous montre bien que ces terroirs résistent alors que d’autres, destinés aux vergers ou à la prairie il y a encore quelques décennies, subissent de graves aléas (gel, mildiou, sécheresse, pourriture etc…). Et ça, nos anciens le savaient fort probablement…
nouvelle-cave-juillet-2014
  • Une cave Bioclimatique – Inaugurée en juin 2015, notre nouvelle cave naturelle faite de pierre de Grès de Vosges, de sapin Douglas de notre Vallée, et de sueur de nos fronts, est une véritable oeuvre d’art, un bâtiment esthétique, éthique et fonctionnel, idéal pour pratiquer l’Art du vin. Un long chantier qui n’aurait pu voir le bout sans les nombreuses forces et énergies positives qui se sont rassemblées pour bâtir ce bel édifice. Ce fût un plaisir de fêter l’inauguration de cette somptueuse cave avec l’ensemble des personnes qui ont contribué à sa construction et c’est avec plaisir que nous vous ferons découvrir le lieu lors de votre visite. Un véritable épanouissement des vins est né le jour où nos vieux foudres de chêne centenaires ont été transférés dans ce lieu hautement vibratoire…
17390669_1945767885661210_5797825385551025318_o
  • Une équipe  magnifique, d’une grande qualité humaine, tous motivés comme jamais à la réussite du Domaine. Une équipe qui peut compter sur de nombreuses aides ponctuelles: apprentis, stagiaires, wwoofeurs, vendangeurs, copains… ici, les énergies positives se succèdent et apportent les unes après les autres une petite pierre à l’édifice. Exit les formes de management hiérarchisés et militaires, la philosophie insufflée par Christian depuis quelques années est basée sur le respect, la complicité, l’autonomie, la créativité et l’esprit d’initiative, le tout dans le respect du matériel, de la lignée directrice, et avec rigueur, justesse et professionnalisme. Sans oublier un brin de maladresse, des coups de gueule de matins difficiles, et une larme versée lors de moments un peu douloureux, ou au contraire touchants. C’est aussi cela le Domaine Christian Binner!